user_mobilelogo

yoga am meer logo full weiss

Shiatsu et Katja ThomsenShiatsu – l'acupressure basé sur la médecine chinoise

Pourquoi j'ai appris le shiatsu

Comment se déroule une séance de shiatsu

La durée et le tarif

Retour de quelques receveurs de Shiatsu de Katja Thomsen

Le shiatsu appliqué dans les hôpitaux à Vienne

 

Pourquoi j'ai appris le shiatsu

Lors de ma deuxième formation d'enseignante de yoga (en France de 2006 à 2007) nous faisons le lien entre la théorie des méridiens, la médecine chinoise et le yoga. Nous étudions l'effet des postures de yoga sur les organes par l'étirement des méridiens correspondants aux organes. Ce savoir me fascinait et j'ai décidé de l'approfondir. Le shiatsu comprend l'apprentissage de la localisation des méridiens. yinyangPendant deux hivers en Guadeloupe (en 2010 et 2011) j'ai fait une partie de la formation avec la fédération française de shiatsu. Puis je suis partie vivre un an à Montréal pour suivre la formation complète à l'institut Guijek où j'ai obtenu mon diplôme de thérapeute de shiatsu en 2012.


Comment se déroule une séance de shiatsu

Avant le shiatsu une entrevue inclut un questionnaire de santé. Nous étudions ensemble vos problématiques (par exemple des tensions musculaires) et cherchons les causes. Après un bilan énergétique des organes le shiatsu commence avec une pression des doigts, de la main ou du coude tout au long des méridiens pour harmoniser l'énergie vitale dans le corps. Des mobilisations d'articulations semblables au massage traditionnel thaï font partie du shiatsu.
Le shiatsu est bon pour tout le monde. Il est recommandé au receveur de porter des vêtements confortables. Les « Do-In » complètent le shiatsu : Ce sont des exercices précis basé sur la médecine chinoise à faire à la maison pour améliorer la circulation d'énergie dans les méridiens.

La durée et le tarif

Un shiatsu dure 90 minutes (entrevue comprise) et coûte 70 euros.

Retour de quelques receveurs de shiatsu de Katja Thomsen

« Chaque expérience de massage shiatsu me permet de pouvoir me plonger dans mon corps. Ça me permet de pouvoir me reconnecter avec moi-même. C'est comme je prenais rendez-vous avec moi-même à chaque fois. Pendant le traitement Katja a une présence très réconfortante, apaisante et ampli de sagesse. Dans les premiers instant du massage, je me suis tout de suite senti en confiance et bien pris en charge ». (Michael, Montréal)

« Depuis que j'ai commencé le shiatsu avec Katja, je suis plus consciente de mon corps. C'est comme entretenir un dialogue avec moi-même. » (Rachel, Montréal)

« Je me sens plus vitale après le shiatsu. » (Cédric, Montréal)

Le shiatsu appliqué dans les hôpitaux à Vienne

Tomas Nelissen, fondateur de l'institut « Hara Shiatsu » à Vienne, a appris le shiatsu au Japon avec Shizuto Masunaga. Depuis 1995 il amène le shiatsu dans les hôpitaux de Vienne. Depuis son institut a dispensé 15.000 séances de shiatsu. Une étude dans un hôpital avec 120 patients montre le succès du shiatsu dans 80 % des cas ou la médicine occidentale s'est arrêtée sans résultat. L'application de shiatsu concernait entre autre des problèmes de hanche et de sciatique.
Voir aussi un article paru dans LE MONDE sur l'intégration du shiatsu dans des hôpitaux en France

yoga sur mer logo